Législatives au Royaume-Uni : Theresa May en échec

Après son échec aux législatives hier, jeudi 8 juin, Theresa May va demander à la reine l’autorisation de former un nouveau gouvernement. Concrètement, que peut-elle faire sans majorité ?

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La Première ministre britannique n'est pas parvenue à obtenir la majorité absolue au Parlement. "Cet échec personnel de Theresa May lui laisse finalement peu de marge de manœuvre politique. D’abord au Parlement britannique où il lui manque huit sièges pour une majorité absolue : elle va devoir composer avec d’autres formations politiques comme le DUP, le parti unioniste nord-irlandais, fort de ses dix sièges", explique notre envoyée spéciale à Londres (Royaume-Uni) Stéphanie Desjars.

Contestée dans son propre camp

Mais plus difficile encore sur le plan international, Theresa May voulait un mandat populaire pour négocier un Brexit dur avec une sortie du marché unique et la fin de la libre circulation des personnes. "Là encore, elle va devoir composer avec les tenants d’une ligne plus souple vis-à-vis de l’Union européenne, nombreux, y compris dans ses propres rangs. Pour l’instant, le top départ des négociations du Brexit est toujours prévu le 19 juin", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Theresa May, le 9 juin 2017.
Theresa May, le 9 juin 2017. (BEN STANSALL / AFP)