Royaume-Uni : les difficultés de Theresa May

Theresa May est toujours en recherche d'une majorité au Parlement. Après son revers aux élections législatives, la Première ministre britannique tente de trouver un accord avec le DUP, un petit parti conservateur très controversé.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le


Au cri de "ce n'est pas mon gouvernement", des centaines de Londoniens manifestent contre Theresa May, fragilisée par les résultats des élections législatives. Et ce slogan, "Non au DUP", le parti démocratique unioniste nord-irlandais avec lequel le Premier ministre est sur le point de conclure une alliance. Avec 318 sièges, le parti conservateur de Theresa May a besoin des 10 voix du DUP pour avoir une majorité absolue au Parlement.

Un parti ultraconservateur favorable à un Brexit dur

Une alliance assumée par Theresa May, mais qui fait polémique : le DUP est un parti protestant ultraconservateur favorable à un Brexit dur, contre l'avortement et le mariage gay, et la leader du DUP est sous le coup d'une enquête pour des soupçons de favoritisme et de corruption. Alors cet accord est loin de faire l'unanimité dans le camp des conservateurs qui déjà, à l'image de Boris Johnson, se pressent en coulisse pour remplacer Theresa May.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Première ministre britannique, Theresa May, en route pour Buckingham Palace pour rencontre la reine Elizabeth II, le 9 juin 2017.
La Première ministre britannique, Theresa May, en route pour Buckingham Palace pour rencontre la reine Elizabeth II, le 9 juin 2017. (ODD ANDERSEN / AFP)