Immobilier : les prix s'affolent à Londres

Alors que le monde de la finance craint un nouveau krach, France 2 fait le point sur une possible bulle immobilière qui pourrait éclater dans la capitale britannique.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

Les marchés tremblent. Comme en 2008, on redoute un krach avec l'explosion de plusieurs bulles spéculatives. À Londres aussi, la hantise gagne le marché de l'immobilier.
"À Londres, les prix peuvent être proprement délirants", constate le journaliste de France 2 Loïc de la Mornais. On trouve un simple appartement à 15 millions d'euros, une maison proche du palais de Kensington à 150 millions d'euros, une place de parking à 700 000 euros... Depuis 30 ans, l'immobilier ne cesse d'augmenter, sa croissance est de 400%.

Quelle aiguille fera éclater cette bulle ?

Plusieurs études récentes ont alerté sur le risque de bulle. "Cette bulle a tellement gonflé, le marché a atteint un tel sommet autant déconnecté des réalités et du commun des mortels que la question est de savoir quelle est l'aiguille qui la fera éclater", expliquer Clear Barrett, journaliste au Financial Times.
Les professionnels de l'immobilier estiment que le monde de la finance est jaloux de la stabilité du marché de la pierre. "On est dans un des marchés les plus sophistiqués, les plus stables de la planète. [...] Je ne crois pas une seconde à cette bulle", déclare Thierry Marteau, de l'agence immobilière Boulle.

Le JT
Les autres sujets du JT
A Londres, la finance islamique se retrouve dans bien des secteurs, notamment dans les grands projets immobiliers (L'Angle éco/France 2).
A Londres, la finance islamique se retrouve dans bien des secteurs, notamment dans les grands projets immobiliers (L'Angle éco/France 2).