Don du sang, opération portes ouvertes, taxis gratuits... la solidarité se met en place après l'attentat de Manchester

Une explosion a fait au moins 22 morts et une soixantaine de blessés après le concert de la pop star américaine Ariana Grande. 

Prise en charge de victimes après l\'attentat à la sortie du concert d\'Ariana Grande à Manchester (Royaume-Uni), le 23 mai 2017. 
Prise en charge de victimes après l'attentat à la sortie du concert d'Ariana Grande à Manchester (Royaume-Uni), le 23 mai 2017.  (ANDREW YATES / REUTERS)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est malheureusement devenu une habitude. Après l'attentat qui a fait au moins 22 morts et une soixantaine de blessés à la fin du concert d'Ariana Grande à la Manchester Arena, habitants, professionnels et internautes ont activé leurs réflexes de solidarité.

>> Explosion à Manchester : suivez les avancées de l'enquête dans notre direct

Les Mancuniens donnent leur sang en nombre…

Au lendemain de l'attaque, plusieurs personnes se sont précipitées pour donner leur sang. Une longue queue s'est formée devant le centre de don de Manchester. Dans un communiqué publié sur Twitter, le centre a fait savoir que les besoins étaient couverts pour l'instant, mais a encouragé les volontaires à maintenir leur rendez-vous dans les jours suivants, notamment pour le groupe O négatif.

… et ouvrent leurs portes aux personnes à la recherche d'un hébergement

Après l'incontournable #PrayForManchester, le hashtag #RoomForManchester a rapidement fait son apparition sur Twitter. Ce mot-clé est utilisé pour proposer un hébergement aux personnes qui cherchent un endroit où passer la nuit. La gare Victoria, toute proche de la Manchester Arena, a été fermée après l'explosion. Le maire de la ville a relayé l'appel sur le réseau social.

L’auberge Holiday Inn a aussi accueilli plusieurs dizaines de jeunes et mis à disposition un numéro de téléphone pour les parents inquiets. De nombreux adolescents assistaient en effet au concert de la pop star américaine. 

Les taxis et les Uber gratuits

Idem du côté des transports. Des bus ont été réquisitionnés pour évacuer les personnes en dehors de la zone, selon le Guardian (en anglais) et des compagnies locales de taxi ont offert des courses gratuites pour ceux qui ont été affectés par le drame. La plateforme Uber a fait de même.

Le "Safety Check" de Facebook activé 

Le réseau social Facebook a mis en place très rapidement son bouton "Safety Check", activé plus de 300 fois depuis son lancement, il y a trois ans. Objectif : permettre aux Mancuniens et aux ressortissants étrangers sur place de rassurer leurs proches. Les autorités ont de leur côté mis en place un numéro d'urgence pour les familles et les proches de ceux qui assistaient à ce concert et qui n'ont pas donné de nouvelles. Il s'agit du 0 161 856 9400.

Une collecte de fonds pour les victimes et leurs familles

Mardi matin, le Manchester Evening News, un journal local, a créé une page afin de recueillir les dons des personnes souhaitant venir en aide aux victimes ainsi qu'à leurs familles. En quelques heures, le montant a atteint les 270 000 livres (plus de 310 000 euros). 

Une autre campagne, initiée par l'agence de marketing Social Chain, basée à Manchester, a rassemblé plus de 6 000 livres (près de 7 000 euros) en milieu d'après-midi, promettant d'être entrée en contact avec le site de crowdfunding Just Giving ainsi qu'avec l'association Forever Manchester afin de remettre l'argent aux personnes compétentes. "Nos bureaux sont à cinq minutes de la Manchester Arena. Après l'attaque, nous nous sentions terriblement désemparés et avons réfléchi à ce que nous pouvions faire pour aider", a précisé le PDG de l'entreprise.