Attentat à Manchester : l'horreur a frappé la jeunesse

Les premières victimes de l'attentat à Manchester, lundi 22 mai, sont des enfants et de jeunes adolescents.

FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Elle venait de fêter ses 18 ans. Tous sourires, Georgina pose aux côtés de son idole : la chanteuse Ariana Grande. C'est en sortant de son concert qu'elle a perdu la vie. Visage de poupon, une petite fille de 8 ans assistait à l'un de ses tout premiers spectacles. Elle a été emportée par la mort alors qu'elle n'était encore qu'écolière. C'était pourtant une fin de soirée tranquille à Manchester, une fin de concert banale, lorsque soudain un bruit sourd s'échappe de cette salle de spectacle, une explosion filmée quelques instants plus tôt. 

La panique malgré les appels au calme

Il est 22h35 heure locale dans la Manchester Arena et ses 21 000 places. Les spectateurs s'apprêtent à rejoindre la station de métro voisine lorsqu'au milieu de ce qu'on appelle le foyer, un kamikaze déclenche sa ceinture d'explosifs. La panique s'empare des spectateurs. Ils se précipitent par milliers vers les sorties de secours. Malgré les appels au calme qui résonnent à l'intérieur de la salle. 
Le JT
Les autres sujets du JT
Prise en charge de victimes après l\'attentat à la sortie du concert d\'Ariana Grande à Manchester (Royaume-Uni), le 23 mai 2017. 
Prise en charge de victimes après l'attentat à la sortie du concert d'Ariana Grande à Manchester (Royaume-Uni), le 23 mai 2017.  (ANDREW YATES / REUTERS)