Attentat de Londres : la vie nocturne tente de reprendre dans la capitale britannique

À Londres (Royaume-Uni), la vie nocturne a progressivement repris son rythme après l'attentat du samedi 3 juin au soir. Les habitants et les touristes ne veulent pas céder à la peur et tiennent à conserver leurs habitudes.  

Voir la vidéo
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Silencieux, plongé dans une inhabituelle obscurité, et toujours quadrillé par un important dispositif policier, le quartier de Borough Market tente péniblement de reprendre sa vie nocturne. Certains de ses habitants, devenus des ambassadeurs, appellent à résister face à la peur. "Londres ne meurt jamais, c'est la ville la plus excitante du monde", assure une jeune femme. "Nous sommes unis, je soutiens les bars du coin. Rien ne m'empêchera jamais de venir ici prendre un verre avec mes amis dans ce quartier", ajoute un de ses copains.

Deux fois moins de monde que d'habitude

Dans ce café voisin où des centaines de personnes sont restées calfeutrées samedi 3 juin au soir, il y a trois jeunes Français étudiants à Londres. Ils sont venus ici ce soir, car leur bar favori est toujours fermé et pourrait ne jamais rouvrir. "Ça me fait bizarre parce que c'était mon bar préféré et je connaissais le serveur qui s'est fait tuer", confie l'étudiante. Le propriétaire des lieux a tout fait pour rouvrir le plus vite possible malgré le traumatisme. Mais ce soir, il doit reconnaître que le cœur n'y est pas. "Il y a deux fois moins de monde que d'habitude parce que l'accès au quartier autour de London Bridge est difficile et qu'il est peut-être trop tôt", explique Deniz Can, propriétaire du café. D'après les autorités, le cœur du quartier de Borough Market devrait rouvrir au plus tard demain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des jeunes femmes bloquées derrière un cordon de police, le 4 juin 2017 dans le secteur du London Bridge et de Borough Market, à Londres (Royaume-Uni), après un attentat.
Des jeunes femmes bloquées derrière un cordon de police, le 4 juin 2017 dans le secteur du London Bridge et de Borough Market, à Londres (Royaume-Uni), après un attentat. (JUSTIN TALLIS / AFP)