Laurent Fabius a annoncé mercredi 13 juin qu'il allait proposer aux autres membres du Conseil de sécurité de l'ONU de forcer la Syrie à appliquer le plan du médiateur international, Kofi Annan. Il faut "rendre obligatoires les dispositions du plan Annan. Nous travaillons en ce sens et nous espérons que cette mesure interviendra rapidement", a dit le ministre des Affaires étrangères lors d'une conférence de presse au Quai d'Orsay, à Paris.

Il a également affirmé que Paris allait proposer "un nouveau train de sanctions". Elles viseront l'entourage du président syrien, Bachar Al-Assad, mais aussi "les cadres de l'armée".

Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, mercredi 13 juin 2012  lors d'une conférence de presse sur la Syrie au Quai d'Orsay à Paris
Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, mercredi 13 juin 2012  lors d'une conférence de presse sur la Syrie au Quai d'Orsay à Paris (JACQUES DEMARTHON / AFP)