Syrie : "Vivre à Alep c'est attendre la mort"

Depuis plusieurs jours, la ville d'Alep en Syrie est intensément bombardée par l'armée syrienne qui a d'ailleurs repris un quartier aux rebelles mardi 27 septembre. Une situation de guerre insoutenable pour les habitants parmi lesquels Mohamad joint par franceinfo. Témoignage. 

Les habitants d\'Alep en Syrie sont copieusement bombardés ces derniers jours. 
Les habitants d'Alep en Syrie sont copieusement bombardés ces derniers jours.  (KARAM AL-MASRI / AFP)
Gaële JolyRadio France

Mis à jour le
publié le

"Vivre à Alep, c'est chaque jour attendre la mort", a témoigné sur franceinfo, Mohamad, un Syrien d'Alep âgé de 22 ans, alors que le régime de Bachar-el-Assad poursuit son offensive pour reconquérir l'ensemble de la ville d'Alep, au nord de la Syrie. Après plusieurs jours d'intenses bombardements aériens, l'armée a pris le contrôle d'un quartier rebelle.

"Vous ne faites qu'attendre. Vous entendez les avions arriver, et vous vous dites, c'est maintenant, c'est à mon tour, je vais mourir, à chaque frappe.", témoigne Mohamad, qui habite dans la partie assiégée de la ville, aux mains de l'opposition, là où les combats sont les plus violents.

Il n'y a pas un seul endroit où vous pouvez vous mettre à l'abri. Même pas dans les abris sous terre

Mohamad

Un Syrien d'Alep

"C'est très difficile de vivre ici à Alep raconte Mohamad. Ces derniers jours, ils ont utilisé des nouveaux missiles qui peuvent creuser très en profondeur. On est attaqué de toutes parts. Cela fait quatre ans que l'on vit comme ça."

Etudiant en littérature avant la guerre, Mohamad compare le combat des Syriens à ceux menés par les Français au cours de leur histoire. "On était des révolutionnaires syriens, et c'est pour ça que l'on a appris beaucoup de choses sur la Révolution française. On sait combien les Français ont donné pour conquérir leur liberté. Nous, on fait pareil. Mais maintenant, on est attaqué de toute part, par n'importe quel type d'arme. Tout ça parce que on s'est battu pour notre liberté."

Le Syrien en appelle à la solidarité des Français. "Manifestez. Mettez la pression contre les frappes de Bachar el Assad, contre les frappes russes, pour empêcher cet holocauste."

"On est attaqué de toute part, par n'importe quel type d'arme" Témoignage de Mohamad, un Syrien vivant à Alep au micro de Gaële Joly

00:00-00:00

audio
vidéo