Syrie : Ayrault condamne "avec la plus grande fermeté" le bombardement d'un hôpital soutenu par MSF

Un hôpital soutenu par Médecins sans frontières a été détruit, lundi, à Marat Al-Numan, dans la province d'Idlib. 

Des secouristes évacuent une victime des décombres d\'un hôpital bombardé à Marat Al-Numan (Syrie), le 15 février 2016.
Des secouristes évacuent une victime des décombres d'un hôpital bombardé à Marat Al-Numan (Syrie), le 15 février 2016. (MUHAMMED KARKAS / ANADOLU AGENCY / AFP)

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Des tirs de missiles ont "tué près de cinquante civils, dont des enfants" dans au moins cinq établissements médicaux et deux écoles à Alep et Idlib, dans le nord de la Syrie, a annoncé l'ONU, lundi 15 février. Les Nations unies condamnent "des violations flagrantes du droit international".

Des raids "vraisemblablement russes". Au moins neuf personnes sont mortes dans un hôpital soutenu par Médecins sans frontières, "entièrement détruit par des avions, vraisemblablement russes", selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. Près d'une dizaine de personnes, dont un enfant, ont été tuées. Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a dénoncé "avec la plus grande fermeté" ce "nouveau bombardement délibéré".

Des enfants tués à l'école. Deux des frappes ont eu lieu dans la ville rebelle d'Azaz, près d'Alep, et deux autres à Idlib, où un hôpital aurait été touché à quatre reprises. L'Unicef fait aussi état d'informations sur des attaques contre deux écoles à Azaz, qui ont tué six enfants.

L'ONU hausse le ton. Selon les Nations unies, ces attaques "jettent une ombre sur les engagements pris par le Groupe de soutien international à la Syrie" lors de la réunion de Munich, en Allemagne. La Russie et les Etats-Unis avaient conclu à la nécessité d'établir un cessez-le-feu en Syrie.

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#SYRIE

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #SYRIE

20h18 : Si vous n'avez pas encore zappé sur France 2 pour regarder le JT, voici un point sur l'actualité de ce lundi soir :

• Des frappes aériennes, vraisemblablement russes, sur des hôpitaux et des écoles ont fait près de 50 victimes dans le nord de la Syrie, selon un dernier bilan. Par ailleurs, le torchon brûle entre Ankara et Moscou, qui critique les raids turcs sur les forces kurdes. Suivez notre direct.

"C'est pitoyable." Laurent Blanc a vivement critiqué Serge Aurier, mis à pied par le PSG à titre conservatoire après des insultes homophobes contre son entraîneur et ses coéquipiers. Retour sur cette polémique en cinq actes.

Les attentats de Paris sont le résultat d'un échec des services de renseignement, selon le directeur de la CIA. Au même moment, à l'Assemblée nationale, une commission d'enquête parlementaire a commencé à se pencher sur les moyens mis en œuvre par l'Etat après le 7 janvier 2015.


Cinq départements sont toujours placés en alerte orange inondation. Il s'agit de la Charente-Maritime, de la Charente, de la Dordogne, de la Gironde et des Landes, précise Météo France.

19h17 : Les condamnations se multiplient contre ces frappes, vraisemblablement menées par la Russie. Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, considère ces attaques comme "des violations flagrantes du droit international".

19h12 : L'ONU dénombre 50 personnes tuées par des missiles dans des hôpitaux et des écoles du nord du pays.

18h15 : Il est 18 heures, rembobinons l'actualité de la journée :

"C'est pitoyable." Laurent Blanc a vivement critiqué Serge Aurier, mis à pied par le PSG à titre conservatoire après des insultes homophobes contre son entraîneur et ses coéquipiers. Retour sur la polémique.


• Le Conseil de Paris a adopté la fusion des mairies des 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements du centre de la capitale. Nous vous expliquons ce que prévoit le projet de la capitale dans cet article.

• Des frappes aériennes ont fait plusieurs victimes dans le nord de la Syrie. Au moins 14 personnes sont mortes dans un hôpital et une école à Azaz, tandis qu'au moins 9 morts sont à déplorer dans un hôpital soutenu par MSF. Suivez notre direct.

Cinq départements sont placés en alerte orange inondation. Il s'agit de la Charente-Maritime, de la Charente, de la Dordogne, de la Gironde et des Landes, précise Météo France.

16h33 : C'était son premier sommet européen depuis sa prise de fonction, vendredi dernier. "Il faut absolument que les hostilités s'arrêtent en Syrie", a martelé le nouveau ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, ce midi.

(EVN)

15h17 : "Si la Russie continue de se comporter comme une organisation terroriste forçant la population civile à fuir, nous lui opposerons une riposte extrêmement résolue."

La Turquie a accusé Moscou d'avoir pour objectif "de tuer le plus grand nombre de civils, de soutenir le régime syrien et de poursuivre la guerre". Des dizaines de milliers de réfugiés se pressent à la frontière avec la Turquie depuis le début de l'offensive du régime syrien, soutenue par l'aviation russe, à Alep.

14h40 : "Au cours de deux séries de deux attaques, menées à quelques minutes d'intervalles l'une de l'autre, l'hôpital a été touché par quatre roquettes. Au moins huit membres du personnel sont actuellement portés disparus. (...) Il s'agit d'une attaque délibérée contre une structure de santé. La destruction de cet hôpital prive d'accès aux soins les quelque 40 000 personnes vivant dans cette zone de conflit ouvert."

14h41 : Voici quelques images de l'hôpital soutenu par MSF qui a été bombardé ce matin à Maaret Al-Numan, dans le nord de la Syrie. Neuf personnes, dont un enfant, ont été tuées dans ces frappes, probablement russes.



(GHAITH OMRAN / AL-MAARRA TODAY / AFP)

14h01 : Quelles sont les informations à retenir à 14 heures ?

• Le défenseur parisien Serge Aurier a été mis à pied par son club à titre conservatoire après la diffusion, la nuit précédente, d'une vidéo dans laquelle il insulte son entraîneur, Laurent Blanc, et tient des propos homophobes. Retour sur la polémique.

Des frappes aériennes ont fait plusieurs victimes dans deux localités proches d'Idleb, dans le nord de la Syrie. Au moins 14 personnes sont mortes dans un hôpital et une école à Azaz, tandis qu'au moins 9 morts sont à déplorer dans un hôpital soutenu par MSF. Suivez notre direct.


Cinq départements sont placés en alerte orange inondation. Il s'agit de la Charente-Maritime, de la Charente, de la Dordogne, de la Gironde et des Landes, précise Météo France.

12h16 : Que cet hôpital soit soutenu par MSF, par la Croix Rouge, le Croissant Rouge ou n'importe quelle ong, n'est pas le message essentiel à mon sens. Ce que je vois, c'est que, toujours, des civils, des enfants, des gens qui n'en peuvent plus de la guerredes gens qui n'ont rien demandé, meurent tous les jours, à n'en plus finir.Ecoles, hopitaux, villages,on appellera ça pudiquement des dommages collatéraux...Désespérant

12h26 : Selon un habitant cité par Reuters, les missiles tirés sur Azaz venaient de l'aviation russe, ce qui n'a pas été confirmé. Cependant, la Russie bombarde effectivement Alep, située tout proche, pour aider le gouvernement syrien, appuyé par des milices chiites au sol, à en reprendre le contrôle en totalité.

12h23 : Des missiles se sont abattus sur un hôpital pour enfants, une école et d'autres endroits de la ville d'Azaz en Syrie. Quatorze personnes ont été tuées, selon un premier bilan, donné par un médecin et deux habitants. Selon eux, pas moins de cinq missiles ont touché l'hôpital et une école voisine qui abritaient, dans le centre-ville, des réfugiés fuyant une grande offensive de l'armée syrienne dans la région d'Alep.

12h08 : Voici le point sur l'actualité à la mi-journée :

Des frappes aériennes ont fait plusieurs victimes dans deux localités proches d'Idleb, dans le nord de la Syrie. Au moins 14 personnes sont mortes dans un hôpital et une école à Azaz, tandis qu'au moins 9 morts sont à déplorer dans un hôpital soutenu par MSF.

Son avenir au PSG s'assombrit. Le défenseur parisien Serge Aurier a été mis à pied par son club à titre conservatoire après la diffusion, la nuit précédente, d'une vidéo dans laquelle il insulte son entraîneur, Laurent Blanc. Retour sur la polémique.

Cinq départements sont placés en alerte orange inondation. Il s'agit de la Charente-Maritime, la Charente, la Dordogne, la Gironde et les Landes, précise Météo France.

A neuf mois de la primaire de la droite et du centre,Nicolas Sarkozy a présenté son texte d'orientation, Jean-François Copé s'est déclaré candidat, hier soir, et Jean-Pierre Raffarin a annoncé son soutien à Alain Juppé. Bref, les grandes manœuvres sont lancées chez Les Républicains.

11h49 : Voici les premières images de l'hôpital soutenu par MSF qui a été bombardé à Al-Numan, dans la province d'Idleb.

(REUTERS)

11h23 : D'autres frappes ont, par ailleurs, fait des victimes, dans un hôpital et une école abritant des réfugiés, à Azaz, près de la frontière turque. Selon un premier bilan communiqué par des médecins et des habitants, au moins 14 personnes ont été tuées.

11h13 : #Syrie « La destruction de cet hôpital prive d'accès aux soins 40 000 personnes ». https://t.co/8vdKYsySil

11h12 : #Syrie « Il s'agit d'une attaque délibérée contre une structure de santé » dénonce le chef de mission MSF. https://t.co/8vdKYsySil

11h20 : Un hôpital soutenu par MSF a été touché par des frappes aériennes, près d'Idleb, en Syrie. Selon l'ONG, "54 personnes travaillent dans cet hôpital de 30 lits qui comprend deux blocs opératoires, un service de consultations externes et une salle d'urgences". Pour l'instant, au moins huit membres du personnel sont portés disparus, précise-t-elle.

11h21 : Un premier bilan de l'attaque d'un hôpital où intervient Médecins sans frontières, à Idleb, fait état de 9 morts, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

10h10 : Selon sources opposition syrienne, l'aviation russe a bombardé un hôpital @MSF à Idlib, #Syrie. +sieurs morts & blessés rapportent témoins.

10h09 : BREAKING #Syria: An MSF-supported structure in Marat Al Numan #Idlib was destroyed this morning in airstrikes. We are gathering more info.

10h25 : @anonyme Médecins sans frontières assure, en effet, qu'un hôpital a été touché par des frappes, sans plus de précisions. Selon des sources au sein de l'opposition syrienne, citées par un grand reporter d'i-Télé, il s'agirait de frappes de l'aviation russe. Ce qui n'a pas encore été confirmé.

10h06 : Une frappe aérienne a visé un hôpital de Médecins Sans Frontières ce matin près d'Idlib à Marat Al Numan (source compte twitter de MSF International). Confirmez vous l'info ? Merci.

07h22 : Le gouvernement syrien avait effectivement affirmé que des forces terrestres turques étaient entrées en Syrie samedi pour venir en aide à des groupes d'insurgés.

07h19 : Y'a-t-il des troupes turques au sol en Syrie ? Le ministre de la Défense turc a démenti des informations faisant état de l'entrée dans le pays de militaires envoyés par Ankara pendant le week-end. La Turquie n'envisage pas d'envoyer des troupes en Syrie, assure-t-il.