Syrie : un hôpital à nouveau frappé à Alep

Alors que les associations internationales dénoncent tous les jours un véritable bain de sang à Alep, la diplomatie reste figée.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

Dans Alep (Syrie), le bruit des bombes est désormais incessant depuis quelques jours. Les avions de guerre russes et le régime de Bachar Al-Assad disputent des quartiers entiers aux rebelles, comme dans l'est de la ville, où les habitants sont pris au piège. D'après un témoin, le régime ciblerait des quartiers résidentiels et des lieux particulièrement fréquentés, les places publiques, les garages, les écoles et les hôpitaux.

Les soldats du régime gagnent du terrain

Ce samedi 1er octobre, le plus grand hôpital en zone rebelle a été bombardé pour la deuxième fois en trois jours. Des hôpitaux devenus des cibles : les associations humanitaires dénoncent plusieurs morts parmi les patients et les soignants. L'ONU dénonce un crime de guerre. Sur des images publiées par le régime sur les réseaux sociaux, des soldats de Bachar avancent toujours dans la vieille ville et semblent gagner du terrain. Alep, ville symbole : ici, 9 000 personnes ont été tuées depuis un an.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans une rue d'Alep (Syrie), le 24 septembre 2016.
Dans une rue d'Alep (Syrie), le 24 septembre 2016. (IBRAHIM EBU LEYS / ANADOLU AGENCY / AFP)