Syrie : les casques blancs touchés par l'horreur

À Saramine, dans le nord de la Syrie, sept casques blancs ont été abattus, samedi 12 août.

Voir la vidéo
FRANCEINFO
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Grâce à Dieu, elle sera saine et sauve. Elle n'a qu'un mois", dit, en larmes, un casque blanc qui vient de sauver une fillette des décombres, en septembre 2016. Le 12 août 2017, il est tué à Sarmine, dans la province d'Idleb, en Syrie, par des assaillants inconnus avec 6 autres membres de la Défense civile syrienne. Ils ont été abattus d'une balle dans la tête, certainement dans leur sommeil.

Plus de 95 000 personnes sauvées

L'organisation de sauveteurs est particulièrement ciblée depuis sa création en 2013. Parmi les 3 300 volontaires des casques blancs, 191 sont morts. Leur mission ? Secourir les blessés après un bombardement. Soutenus par les États-Unis, les Pays-Bas ou la France, ils agissent surtout en zones rebelles. Depuis 2013, les casques blancs disent avoir sauvé plus de 95 000 personnes.

Les \"Casques blancs\" en Syrie
Les "Casques blancs" en Syrie (THAER MOHAMMED / AFP)