Syrie : la Russie décidée à aller jusqu'au bout à Alep

Entre des États-Unis en pleine campagne électorale et une Europe divisée, plus rien ne semble pouvoir infléchir la position de Vladimir Poutine en Syrie.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

Dans Alep (Syrie), le bruit des bombes est désormais incessant depuis quelques jours. De quoi faire infléchir la position de Vladimir Poutine, allié du régime syrien ? "Non", explique le journaliste Dominique Derda, en direct de Moscou en Russie. "D'abord parce qu'ici, il n'y a aucune émotion. Quand la télévision russe montre des images d'Alep, c'est pour affirmer que les destructions sont l’œuvre des terroristes soutenus en grande partie par les Occidentaux et pour affirmer que la Russie est bien la seule à soutenir le régime légitime de Bachar Al-Assad, mais aussi le peuple syrien", poursuit-il.

Les États-Unis en pleine campagne, l'Europe divisée

Alors, ces images ne vont rien changer : le président russe ne reculera pas, il est bien décidé à aller jusqu'au bout, à aider l'armée syrienne à reconquérir au plus vite la ville d'Alep. "Ce ne sont pas les critiques venues d'Amérique ou de l'Europe qui changeront quoi que ce soit. Les États-Unis sont en pleine campagne électorale, l'Europe est plus divisée que jamais, la Russie le sait", ajoute le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vladimir Poutine, président de la Russie
Vladimir Poutine, président de la Russie (IVAN SEKRETAREV / POOL)