Syrie. Huit morts dans le bombardement d'un camp palestinien à Damas

L'aviation syrienne a bombardé pour la première fois ce camp et les quartiers qui l'entrourent.

Le camp de réfugiés palestiniens se trouve au sud de Damas.
Le camp de réfugiés palestiniens se trouve au sud de Damas. (GOOGLE MAPS / FRANCETV INFO)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Au moins huit civils ont été tués dimanche 16 décembre dans un raid de l'aviation syrienne sur le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk dans le sud de Damas, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). C'est la première fois que ce camp est bombardé en 21 mois de conflit.

Des habitants ont affirmé à l'AFP qu'un obus était tombé sur la Mosquée Abdel Qader Husseini qui abrite près de 600 déplacés venus des quartiers voisins de Tadamoun, Avenue Filastine et Hajar al-Asswad, gagnés par les violences. "Les gens se sont rassemblés au centre du camp, fuyant ses abords bombardés et en proie aux combats", a affirmé un réfugié palestinien en Syrie joint par l'AFP via Internet.
 
Six raids aériens sur le quartier voisin

Selon l'OSDH, l'armée a mené au total six raids aériens sur le quartier voisin de Assali, ainsi que sur Hajar al-Aswad, à la lisière sud de Damas, faisant des blessés. "L'armée cherche à accentuer ses efforts pour écraser la rébellion dans le sud de Damas, et elle ne peut le faire sans recourir à son aviation", a expliqué à l'AFP le directeur de l'OSDH Rami Abdel Rahmane.

Selon lui, les Palestiniens sont divisés sur la question du conflit en Syrie, certains ayant même pris les armes, une partie aux côtés des rebelles et d'autres avec les forces pro-régime. De fait, des combats entre rebelles et des combattants armés palestiniens du Front populaire de Libération de la Palestine (FPLP-CG, pro-régime syrien) d'Ahmad Jibril se poursuivaient à Hajar al-Aswad et aux abords de Yarmouk.