Syrie. Des groupes islamistes rejettent la coalition de l'opposition

Ils se sont prononcés pour un Etat islamique, selon une vidéo diffusée sur internet lundi. 

Un groupe d\'islamistes aux funérailles d\'un combattant anti-régime près d\'Alep, en Syrie, le 17 septembre 2012.
Un groupe d'islamistes aux funérailles d'un combattant anti-régime près d'Alep, en Syrie, le 17 septembre 2012. (REUTERS)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

SYRIE - L'unité est déjà fissurée. Des groupes islamistes armés, notamment les deux plus importants, Liwaa al-Tawhid et le Front al-Nosra, ont annoncé leur rejet de la Coalition nationale syrienne et se sont prononcés pour un Etat islamique, selon une vidéo diffusée sur internet lundi 19 novembre.

Les composantes de l'opposition syrienne se sont unifiées et ont signé le 11 novembre à Doha (Qatar) un accord sur la constitution d'une Coalition nationale syrienne pour les forces de l'opposition et de la révolution, visant à lutter contre le régime de Bachar Al-Assad.

Plus de 10 000 combattants jihadistes

"Nous, factions combattantes sur le terrain de la ville d'Alep et de sa province, annonçons notre rejet du complot que représente ce qu'on appelle la Coalition nationale et nous sommes mis d'accord à l'unanimité sur l'instauration d'un Etat islamique juste", affirment les quatorze organisations islamistes signataires de cet appel en vidéo, posté sur YouTube. 

En Syrie, les rebelles et islamistes radicaux combattent côte à côte, mais les seconds sont désormais présents sur la quasi-totalité des fronts et, selon des militants, les jihadistes sont devenus la première force d'opposition armée dans le nord du pays grâce au financement du Golfe. Leur nombre pourrait atteindre désormais plus de 10 000 combattants, selon les mêmes sources.