Syrie : au moins 62 morts dans une série d'attentats revendiqués par l'Etat islamique au sud de Damas

Deux de ses attaques auraient été commises par des kamikazes.

Les attaques du dimanche 21 février 2016, qui ont fait 30 morts, ont eu lieu non loin d'un haut lieu du chiisme dans la périphérie sud de Damas (Syrie).
Les attaques du dimanche 21 février 2016, qui ont fait 30 morts, ont eu lieu non loin d'un haut lieu du chiisme dans la périphérie sud de Damas (Syrie). (GOOGLE MAPS)

Mis à jour le , publié le

Au moins 62 personnes ont été tuées et des dizaines d'autres ont été blessées dimanche 21 février dans une série d'attentats au sud de Damas (Syrie). Les attaques ont eu lieu près du sanctuaire de Sayeda Zeinab, haut lieu du chiisme qui abrite le mausolée de l'une des petites-filles du prophète Mahomet.

Le groupe extrémiste Etat islamique (EI) a revendiqué par la suite un double attentat suicide, tandique la télévision d'Etat a fait état de trois attentats, dont un à la voiture piégée et deux commis par des kamikazes. Les attaques "ont coïncidé avec la sortie des écoles, tuant plusieurs élèves", a précisé la télévision.

Des dizaines de blessés

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), ONG proche de l'opposition, a indiqué de son côté qu'au moins 62 personnes ont été tuées et des dizaines d'autres ont été blessées dans quatre attentats. "Il y a eu une voiture piégée et deux kamikazes qui se sont fait exploser. Quant à la quatrième explosion, on ignore s'il s'agissait d'une bombe ou d'une autre voiture piégée", a indiqué l'OSDH.

Fin janvier, au moins 70 personnes ont été tuées dans une triple explosion près du sanctuaire, un attentat revendiqué par le groupe Etat islamique.