Syrie : pour les vacances de Pâques, cinq députés des Républicains rencontrent Bachar Al-Assad à Damas

Thierry Mariani, Valérie Boyer, Nicolas Dhuicq, Denis Jacquat et Michel Voisin se sont rendus dans le pays en guerre. "En solidarité, disent-ils, avec les chrétiens d'Orient."

Des députés français, dont Thierry Mariani (Les Républicains), sont reçus, le 27 mars 2016, par le président syrien, Bachar Al-Assad, à Damas (Syrie).
Des députés français, dont Thierry Mariani (Les Républicains), sont reçus, le 27 mars 2016, par le président syrien, Bachar Al-Assad, à Damas (Syrie). (STRINGER / SANA)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Un voyage embarrassant pour le Quai d'Orsay. Cinq députés du parti Les Républicains se sont rendus en Syrie pour le week-end de Pâques "en solidarité avec les chrétiens d'Orient", ont-ils expliquéThierry Mariani, Valérie Boyer, Nicolas Dhuicq, Denis Jacquat et Michel Voisin ont rencontré le président Bachar Al-Assad, dimanche 27 mars. En novembre déjà, Thierry Mariani s'était rendu avec quatre députés à Damas, où ils avaient notamment rencontré le chef du régime syrien.

Le Quai d'Orsay désapprouve

Le député des Français de l'étranger a informé le Quai d'Orsay de ce déplacement, qui s'y est dit "pas favorable", a expliqué Thierry Mariani, tout en proclamant sa "liberté". "Outre les rencontres religieuses et culturelles, ce déplacement sera l'occasion de rencontres avec le monde politique et de s'informer sur la situation militaire dans le pays", avait-il précisé avant son départ dans un communiqué.

Souvenirs de vacances

Pierre Gentillet et Alexandre Moustafa, des proches de Thierry Mariani, fondateurs du cercle pro-russe Pouchkine, étaient aussi présents, note Le Figaro. Sur Twitter, les députés n'ont pas hésité à raconter leurs visites touristiques et à photographier les mugs et briquets à l'effigie de Bachar Al-Assad et Vladimir Poutine.

Nicolas Dhuicq est l'auteur d'une récente proposition de résolution "invitant le gouvernement à demander la levée des mesures restrictives imposées par l'Union européenne à la Syrie". De son côté, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault continue de plaider pour "une vraie transition politique", voulant exclure un "retour au statu quo ante".

L'ex-président du FNJ était aussi de la partie

Julien Rochedy, l'ancien président de l'organisation de jeunesse du Front national a lui aussi rencontré le président syrien. Sur Twitter, il publie un selfie avec Bachar Al-Assad.

Autre invité de cette virée syrienne, le polémiste André Bercoff. Les deux hommes ont visiblement profiter de leur voyage pour découvrir les boîtes de nuit syriennes.

Sur Twitter, Julien Rochedy a par la suite précisé qu'il était en Syrie "pour des raisons personnelles". "Le selfie est de mon initiative et n'a rien à voir avec les parlementaires, dont je ne suis pas", explique-t-il.