Plus d'un Syrien sur dix a été tué ou blessé depuis le début du conflit

C'est ce qu'annonce un rapport du Centre syrien pour la recherche politique.

Un docteur syrien soigne un Syrien blessé dans une petite clinique à la frontière turco-syrienne, près de Kilis (Turquie), le 9 février 2016.
Un docteur syrien soigne un Syrien blessé dans une petite clinique à la frontière turco-syrienne, près de Kilis (Turquie), le 9 février 2016. (OSMAN ORSAL / REUTERS)

Mis à jour le , publié le

Quelque 400 000 Syriens ont été tués depuis que la guerre civile a éclaté dans ce pays, en mars 2011, selon une ONG citée, jeudi 11 février, par The Guardian (en anglais). L'ONG affirme que 70 000 autres personnes sont mortes en raison du manque d'eau potable, de nourriture ou de médicaments.

Selon le rapport du Centre syrien pour la recherche politique, une ONG syrienne travaillant notamment avec l'agence des Nations unies pour les réfugiés, 1,9 million de Syriens ont été blessés. Au total, 11,5% de la population syrienne a donc été tuée ou blessée en raison de la guerre. 45% de la population a été déplacée : 6,36 millions de personnes au sein du pays et plus de 4 millions vers l'étranger.

L'espérance de vie est passée de 70 ans à 55 ans

L'espérance de vie en Syrie a chuté : elle était de 70 ans en 2010 alors qu'elle n'est plus que de 55 ans en 2015, détaille l'ONG, qui évalue à 255 milliards de dollars (225 milliards d'euros) le coût économique du conflit.

"Nous utilisons des méthodes de recherche très rigoureuses et nous sommes certains de nos chiffres" sur le bilan humain, indique au quotidien britannique l'auteur du rapport.

En 2014, juste avant d'arrêter de collecter des statistiques sur le sujet, l'ONU avait estimé à 250 000 le nombre de personnes blessées ou tuées lors de la guerre en Syrie, rappelle The Guardian. "Des chiffres sous-estimés en raison du manque d'accès à l'information", selon l'auteur du rapport.