Partie rejoindre Daesh en Syrie, elle demande le rapatriement de ses enfants

Ce sont des Français qui ont rallié la Syrie pour combattre aux côtés du groupe État islamique. Certains de leurs proches ont écrit à Emmanuel Macron pour lui demander d’organiser leur rapatriement afin que les femmes, notamment, soient jugées en France plutôt qu’en Syrie. Arnaud Comte, envoyé spécial en Syrie, a rencontré l’une d’entre elles. 

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"C’est ici, quelque part dans le nord-est de la Syrie, que nous avons rencontré ce matin une ressortissante française de 27 ans convertie à l’islam depuis ses 18 ans", explique Arnaud Comte. "Elle a passé ces quatre dernières années dans les rangs du groupe État islamique, notamment dans la ville de Raqqa. Elle a trois enfants, 6 ans, 3 ans, le dernier n’a que cinq mois. Deux de ses trois enfants sont nés à Raqqa. (…) Cette Française regrette aujourd’hui, dit-elle, avoir appartenu à une organisation terroriste et elle en appelle à la France pour que ses enfants soient rapatriés. Elle est aujourd’hui détenue."

"On a été trompés"

"Si moi on veut me faire porter la culpabilité, moi je peux assumer, mais eux, les enfants, ils ne peuvent pas supporter donc si même moi on ne peut pas me rapatrier au moins qu’on ramène les enfants", demande-t-elle. Assume-t-elle d’avoir rejoint Daesh ? "Non, c’est trop compliqué à assumer. (…) On n’assume pas dans le sens où on n’a pas voulu tout ça. On a pensé rejoindre un certain modèle et on ne nous a présenté que des mensonges. On a été trompés."

Le JT
Les autres sujets du JT
daesh
daesh (FRANCE 2)