Nouveau revers des jihadistes face aux Kurdes en Syrie

Des miliciens des Unités de protection du peuple kurde (YPG) ont délogé les combattants islamistes de Tall Hamis, dans le nord-est du pays.

Des combattants kurdes dans la ville de Tall Hamis (Syrie), le 27 février 2015.
Des combattants kurdes dans la ville de Tall Hamis (Syrie), le 27 février 2015. ( REUTERS)
avatar
franceinfo avec AFP et ReutersFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des combattants kurdes syriens se sont emparés, vendredi 27 février, des faubourgs sud et est d'un fief du groupe Etat islamique (EI) dans la province de Hassaké, au nord-est de la Syrie, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Notre drapeau flotte sur Tall Hamis. Nous menons actuellement des opérations de nettoyage dans la ville pour en chasser les derniers terroristes et neutraliser les mines", a déclaré un porte-parole des miliciens kurdes.

Au moins 175 jihadistes ont été tués

Cette avancée kurde survient après plusieurs jours de combats durant lesquels les Unités de protection du peuple kurde (YPG) se sont emparés de 103 villages et hameaux dans cette région frontalière de l'Irak et de la Turquie.

Depuis le début des combats dans le secteur, le 21 février, au moins 175 jihadistes ont été tués dans les accrochages avec les forces kurdes et les bombardements de la coalition internationale dirigée par Washington.

Dans l'autre camp, 30 combattants kurdes et des rebelles anti-régime ont été tués, dont un Australien, le premier Occidental à mourir en combattant avec les unités kurdes en Syrie.