L'Arabie saoudite, qui fournit déjà des armes à la rébellion syrienne, s'apprêterait à prendre une nouvelle mesure de soutien puissante aux dissidents : selon le Guardian (article en anglais), les autorités auraient décidé de payer les salaires de l'Armée libre de Syrie, la branche armée de la rébellion.

Toujours selon le quotidien, cette initiative aurait été discuté avec des représentants officiels d'autres pays arabes et des Etats-Unis. Elle est destinée à encourager les désertions que connaît actuellement l'armée officielle syrienne, et sur lesquels compte les pays qui réprouvent le régime pour l'affaiblir. 

Les salaires pourraient être payés en euro ou en dollars, augmentant de facto leur niveau par rapport aux salaires actuels, payées en livre syrienne, une monnaie dont la valeur a chuté depuis le début de la rébellion.