Attaque chimique en Syrie : Bachar al-Assad se défend

L'attaque avait suscité une vive émotion, c'était il y a 9 jours, une attaque à l'arme chimique présumée qui a fait 87 morts dont 31 enfants. Bachar al-Assad nie et accuse les États-Unis.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le président syrien contre-attaque. Avec une voix posée sans un mot plus haut que l'autre, il accuse. "Notre impression est que l'occident et surtout les États-Unis sont complices des terroristes et qu'ils ont monté toute cette histoire pour servir de prétexte à l'attaque américaine", argumente Bachar al-Assad.

Bachar al-Assad demande une enquête impartiale

Le président syrien affirme également ne disposer d'aucune des armes dont il est mis en cause : "Nous n'avons aucune arme chimique, il y a quelques années que nous avons abandonné tout notre arsenal. Et même si nous en avions, nous n'avons jamais utilisé d'armes chimiques dans l'Histoire de notre pays." Il demande aujourd'hui une enquête. Une enquête impartiale a précisé le président syrien. Cela dans le but qu'elle ne serve aucun intérêt politique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président syrien Bachar Al-Assad, ici en février 2016, s\'est exprimé auprès de trois médias français dont franceinfo, sur le futur de la Syrie lors de la conférence de paix prévue à Astana, fin janvier. 
Le président syrien Bachar Al-Assad, ici en février 2016, s'est exprimé auprès de trois médias français dont franceinfo, sur le futur de la Syrie lors de la conférence de paix prévue à Astana, fin janvier.  (JOSEPH EID / AFP)