Frappe américaine en Syrie

Les Etats-Unis ont bombardé, dans la nuit du 6 au 7 avril 2017, la base aérienne de Shayrat en Syrie en riposte à une attaque chimique présumée imputée au "dictateur Bachar al-Assad". Donald Trump a défendu une opération menée "dans
l'intérêt vital pour la sécurité nationale des Etats-Unis" et a exhorté les "nations civilisées" à faire cesser le carnage.

Cette "agression flagrante" a fait "six morts, des blessés et d'importants dégâts matériels", a indiqué l'armée syrienne, sans préciser si les victimes étaient des militaires ou des civils.

Cette frappe a été ordonnée en réponse à l'attaque chimique commise sur des civils, le 4 avril 2017, à Khan Cheikhoune, un village sous contrôle rebelle du nord-ouest de la Syrie. Selon les autorités américaines, la base aérienne de Shayrat, est "associée au programme" syrien d’armes chimiques. Elle serait "directement liée" aux évènements "horribles" de Khan Cheikhoun, qui ont fait au moins 86 morts.

123