Attaque chimique en Syrie : la France apportera "la preuve" que Damas est responsable, annonce Jean-Marc Ayrault

"Nous avons des éléments qui nous permettront de démontrer que le régime a sciemment utilisé l'arme chimique", a assuré le ministre des Affaires étrangères sur LCP.

Jean-Marc Ayrault, le 5 avril 2017 à Bruxelles (Belgique). 
Jean-Marc Ayrault, le 5 avril 2017 à Bruxelles (Belgique).  (ARIS OIKONOMOU/SOOC / SOOC / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

La France apportera "dans quelques jours (...) la preuve que le régime syrien a bien organisé la frappe chimique" sur la ville de Khan Cheikhoun, qui a fait 87 morts le 4 avril, a déclaré le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault, mercredi 19 avril. "Nous avons des éléments qui nous permettront de démontrer que le régime [de Bachar Al-Assad] a sciemment utilisé l'arme chimique", a assuré le ministre des Affaires étrangères sur LCP.

C'est une question de jours, mais nous apporterons la preuve que le régime a bien organisé ces frappes avec des armes chimiques. J'exprime une conviction, dans quelques jours je pourrai vous apporter des preuves.

Jean-Marc Ayrault

sur LCP

L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) a de son côté annoncé mercredi soir que des tests prouvaient de manière "irréfutable" que du gaz sarin ou une substance similaire avait été utilisé. 

Damas dément et accuse les pays occidentaux

Le président syrien Bachar Al-Assad a démenti toute responsabilité de son armée dans cette attaque présumée, qualifiée de "crime de guerre" par Washington, et a accusé les pays occidentaux d'avoir "monté toute cette histoire pour servir de prétexte" aux frappes américaines menées le 7 avril, en représailles à l'attaque présumée de Khan Cheikhoun.