Raids contre un hôpital en Syrie : au moins 8 membres du personnel portés disparus (MSF)

Au moins huit membres du personnel de l'hôpital soutenu par MSF et bombardé en Syrie sont portés disparus selon l'organisation. L'établissement situé dans la province d’Idlib, au nord de la Syrie, a été détruit par une attaque lundi matin

(L'établissement bombardé est situé dans la province d’Idlib © IDE)
avatar
Radio France

Mis à jour le
publié le

 Au cours de deux séries de deux attaques, au moins - chacune menées à quelques minutes d’intervalles l’une de l’autre - l’hôpital a été touché par quatre roquettes. "Il s’agit d’une attaque délibérée contre une structure de santé", dénonce dans un communiqué Massimiliano Rebaudengo, chef de mission MSF. "La destruction de cet hôpital prive d’accès aux soins les quelque 40 000 personnes vivant dans cette zone de conflit ouvert." Selon le communiqué, 54 personnels travaillent dans cet hôpital de 30 lits qui comprend 2 blocs opératoires, un service de consultations externes et une salle d’urgences. MSF soutient cette structure depuis septembre 2015, notamment en l’approvisionnant en matériels médicaux et  en couvrant ses coûts de fonctionnement.