Quand l'Australie exporte ses migrants au Cambodge

Nombreuses manifestations ces derniers jours dans plusieurs villes australiennes après la signature d'un accord unique au monde. Celui qui organise le transfert des migrants illégaux réfugiés en Australie vers le Cambodge. En échange d'une aide de 28 millions d’euros.

("Laissez entrer les réfugiés" proclame cette affichette © REUTERS | David Gray)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Ils sont plusieurs centaines à défiler dans le centre de Melbourne. Au milieu du cortège, un bateau en carton monté sur roulettes, avec le slogan: "Laissez les entrer".

Depuis un an, la marine australienne refoule systématiquement les bateaux de clandestins, principalement venus d'Indonésie. Et s'ils parviennent malgré tout à entrer dans les eaux nationales, les migrants sont placés en détention. Mais pas sur le sol australien: c'est en Papouasie Nouvelle-Guinée et sur Nauru, une île indépendante perdue au milieu du Pacifique, qu'ils attendent l'examen de leur demande d'asile. Ce sont les réfugiés de Nauru qui partiront pour le Cambodge. À terme, un millier de personnes, mais pour commencer, cela ne concernera que quatre à cinq volontaires. Boe Johnston a travaillé au centre de rétention de Nauru comme assistante sociale. C'est l'une des meneuses de la manifestation: 

"Personne ne se portera volontaire pour aller au Cambodge, un pays connu pour ses violations des droits de l'homme! Les réfugiés de Nauru me disent que, du coup, les services australiens de l'Immigration leur font un chantage. Ils leur disent : partez pour le Cambodge ou nous vous renverrons dans votre pays d'origine."

Quand l'Australie exporte ses migrants au Cambodge, reportage Caroline Lafargue
--'--
--'--

En 2012, il y a eu un pic d'arrivées par bateau en Australie- 17.200 clandestins, certains medias ont parlé "d'invasion", la question est devenue un enjeu électoral majeur. Pour endiguer les flux, le gouvernement a diffusé une campagne vidéo en mai, avec un message du général Angus Campbell : "Si vous entrez illégalement par bateau, vous ne serez jamais autorisés à vous installer en Australie. Il n'y a aucune exception " . **

" Le gouvernement cambodgien fait ça pour l'argent"

L'Australie a eu du mal à trouver un pays pour accueillir ses réfugiés. Seul le Cambodge a accepté, séduit par les 28 millions d’euros de compensation. Un pays pauvre et corrompu, mais Scott Morrison, le ministre australien de l'Immigration, estime, je cite, que " le Cambodge a fait beaucoup de progrès, et qu’il faut lui donner une chance" . Une affirmation qui ne convainc personne dans le cortège de la manifestation. Sophi, une réfugiée cambodgienne, a été accueillie à bras ouverts par l'Australie en 1983: " L'Australie doit accueillir ces réfugiés qui ont quitté leur pays à cause de la guerre. Le Cambodge est trop pauvre, il ne peut pas les prendre en charge. Le gouvernement cambodgien fait ça pour l'argent, j'espère qu'il le dépensera pour les réfugiés, mais je ne crois pas".  **

"Nous avons le droit de choisir qui s'installe chez nous "

Pourtant, sur les trottoirs de Melbourne, la grande majorité des passants regardent passer la manifestation d'un œil distrait. D'après les sondages réalisés ces derniers mois, entre 60 et 75 % des Australiens soutiennent la politique migratoire de leur gouvernement, comme Kate, une employée de bureau:

"L'Australie n'est pas obligée d'accueillir des gens qui entrent illégalement sur son territoire. Ils coûtent très cher aux contribuables australiens et je pense que nous avons le droit de choisir qui s'installe chez nous " .

 

L'agence de l'ONU pour les réfugiés se dit "inquiète" du précédent créé par cet accord entre l'Australie et le Cambodge. Elle demande à Canberra ne pas se décharger de ses responsabilités.