Yémen : raids aériens meurtriers

Des frappes aériennes ont tué près de 150 personnes dans la capitale Sanaa, au Yémen, un raid attribué par les rebelles Houthis à la coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Franceinfo

Mis à jour le , publié le

Un par un, les corps sans vie sont extraits des décombres. Les secouristes en trouveront plus de 140. Toutes les victimes ont été réunies dans cette salle publique de la capitale pour les funérailles d'un dignitaire local, quand un déluge de feu a frappé. Des bombardements aériens qui ont réduit en cendres la salle et fait plus de 540 blessés. Les rebelles de la minorité chiite Houthis, qui contrôlent Sanaa, attribuent ces bombardements à l'Arabie saoudite sunnite.

Une guerre civile depuis deux ans

Riyad nie toute implication et se dit prête à une enquête immédiate. Depuis près de deux ans, la guerre civile fait rage au Yémen. Côté chiite, les rebelles Houthis contrôlent la capitale et d'autres régions du pays. Ils sont accusés d'être soutenus par l'Iran. Côté sunnite, les forces gouvernementales sont reconnues par la communauté internationale. Elles sont soutenues par une coalition arabe, dirigée par l'Arabie saoudite. Une coalition armée qui frappe régulièrement le pays. Au total, cette guerre civile a fait plus de 7 000 morts.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des secouristes yéménites recherchent des victimes dans les décombres après les bombardements sur Sanaa, la capitale du Yémen, le 8 octobre 2016.
Des secouristes yéménites recherchent des victimes dans les décombres après les bombardements sur Sanaa, la capitale du Yémen, le 8 octobre 2016. (MOHAMMED HUWAIS / AFP)