Yémen : des migrants jetés à la mer par des passeurs

Au large du Yémen, des migrants venus de Somalie et d'Éthiopie ont été intentionnellement jetés à la mer par des passeurs. 300 personnes sont mortes ou portées disparues.

FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Un acte inhumain. Sur une plage du Yémen, les humanitaires découvrent l'horreur : les corps noyés de plusieurs migrants. Certains ont l'air très jeunes. En 24 heures, près de 300 migrants africains ont été jetés à la mer par des passeurs, les disparus sont nombreux. "Il y a 50 migrants dont nous n'avons aucune idée de l'endroit où ils se trouvent" déclare Laurent de Boeck de l'Organisation internationale pour les migrations.

55 000 migrants ont traversé depuis le début de l'année

Ces migrants fuient l'Éthiopie et la Somalie en direction du Yémen, dans l'espoir d'atteindre les pays du Golfe. La traversée a lieu sur des bateaux de fortune, via des passeurs. Le voyage est particulièrement dangereux : des trafiquants font de fausses promesses à des personnes vulnérables qui les forcent à quitter les embarcations quand ils ont peur d'être pris par les autorités. Selon l'Organisation, 55 000 migrants auraient fait le trajet depuis le début de l'année, plus de la moitié n'a pas 18 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants sont secourus par le bateau \"Aquarius\" en mer Méditerranée, le 27 juin 2017.
Des migrants sont secourus par le bateau "Aquarius" en mer Méditerranée, le 27 juin 2017. (LENA KLIMKEIT / AFP)