Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Témoignage : Daech oblige des enfants à exécuter un condamné

Même en dehors des terrains de guerre, Daech pousse des enfants au meurtre. Parmi les témoignages de ces "enfants perdus du califat" traumatisés par les violences qu'ils ont dû commettre, celui de ces trois petits Kurdes d'une même fratrie est particulièrement glaçant. Extrait d'"Envoyé spécial" du 11 mai 2017.

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Même en dehors des terrains de guerre, Daech pousse des enfants au meurtre. Parmi les témoignages bouleversants diffusés par "Envoyé spécial" le 11 mai 2017, celui de cette fratrie kurde est particulièrement glaçant.

Hadyia, 11 ans, et ses petits frères Fadi, 9 ans, et Shadi, 8 ans, ont été prisonniers de Daech avec leur mère pendant deux ans. Il subissent des violences et des simulacres d'exécution. Puis un nouveau palier est franchi dans l'horreur quand les trois enfants sont obligés, sous la menace, de tuer à leur tour.

Un condamné à mort est amené aux enfants

Un geôlier jihadiste leur amène un condamné à mort, ligoté et les yeux bandés. "Il est venu et nous a dit 'Toi tu coupes un pied, toi tu coupes un bras, et toi tu frappes le visage au couteau, raconte l'aînée. Sinon, je vous enlève tous les trois à votre mère et je vous tue." Une machette est donnée à chacun. Les enfants, terrorisés, obéissent.

Sur le même ton détaché, son petit frère Fadi confirme le récit d'Hadya : "Moi, je lui ai coupé le pied. Ma sœur lui a coupé la main. Et Shadi lui a planté des coups de couteau au niveau de la bouche." Le prisonnier était-il conscient, en vie ? questionne Sofia Amara, la journaliste qui signe ce reportage. "C'est quand Shadi lui a donné un coup de couteau dans les yeux qu'il est mort", se rappelle la fillette.

Extrait du reportage "Les enfants perdus du califat", à voir dans "Envoyé spécial" le 11 mai 2017.

Les enfants perdus du califat
Les enfants perdus du califat (ENVOYE SPECIAL / CAPA /FRANC 2)