VIDEO. Irak : trois questions sur les combattants de l'Etat islamique

Ils font régner la terreur en Syrie et en Irak, persécutant des minorités religieuses. Qui sont les jihadistes de l'Etat islamique ? De quels moyens disposent-ils, et dans quel but ? Eléments de réponse. 

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Leur drapeau noir gagne du terrain. Un peu partout en Irak, les hommes de l'Etat islamique hissent leur couleur à la force des armes, poussant les Etats-Unis à intervenir militairement, vendredi 8 août. Mais pourquoi ces jihadistes progressent-ils si facilement ? Les réponses en trois temps de France 2.

Qui sont ces jihadistes ? Né pendant l'intervention américaine en Irak en 2003, ce groupe terroriste devient vite autonome. Dix ans plus tard, à la faveur de la guerre civile en Syrie, son réseau s'est considérablement étendu. Plus radicaux que ceux d'Al-Qaïda, dont ils sont issus, les combattants de l'Etat islamique font régner la terreur partout où ils passent : rapts de femmes, exécutions publiques, décapitations d'ennemis, etc. 

De quels moyens disposent-ils ? Selon les spécialistes, l'Etat islamique compte entre 10 000 et 20 000 combattants. Ces derniers profitent de leurs succès face à l'armée irakienne pour récupérer du matériel laissé par les combattants de l'armée régulière. En braquant une banque à Mossoul, deuxième ville du pays, ils ont aussi volé plus de 300 millions d'euros.

Quels sont leurs objectifs ? Rayer les frontières entre l'Irak et la Syrie pour instaurer un Etat islamique, à cheval sur les deux pays, et y imposer la charia (loi islamique). Ce territoire fantôme a déjà un chef depuis fin juin : Abou Bakr al-Baghdadi, calife autoproclamé. 

(REUTERS)