VIDEO. Comment les jihadistes de l'Etat islamique instrumentalisent un journaliste otage

Pour la première fois, un reporter détenu par le groupe est mis en scène comme s'il était en mission, dans une vidéo de propagande.

Voir la vidéo
C. LE GOFF, A. LOCASCIO / FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Après un générique de film, les images aériennes d'une ville en ruines, Kobani, dans le nord de la Syrie… Ainsi commence la dernière vidéo de propagande de l'organisation Etat islamique. Des rafales d'armes automatiques s'enchaînent, accompagnées de bruitages et d'effets spéciaux, quand soudain, un journaliste apparaît dans cette séquence diffusée lundi 27 octobre sur internet.

"Le summum de l'odieux"

John Cantlie, un reporter britannique, est depuis deux ans l'otage des jihadistes. Chemise noire face à la caméra, il a le ton de l'envoyé spécial sur le terrain. Sauf qu'il n'est pas libre de ses mouvements. Quelques semaines plus tôt, il apparaissait en tenue orange, celle des prisonniers du groupe Etat islamique.

Aujourd'hui, une nouvelle étape est franchie avec sa mise en scène dans l'exercice de son métier. "C'est le summum de l'odieux dans la propagande, dénonce Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières. L'instrumentalisation d'un journaliste (...) forcé à cette mascarade terrible."

Une nouvelle stratégie de communication

Cette vidéo est aussi l'illustration de la communication menée par l'organisation. Vidéos, Twitter, Facebook… La propagande des jihadistes est permanente sur internet. "Elle parle beaucoup plus à des jeunes qui sont nés, qui ont grandi avec les réseaux sociaux que les vidéos d'antan, les vieilles cassettes VHS envoyées par Ben Laden à des chaînes arabes", analyse le journaliste spécialisé David Thomson.

Les messages d'Al-Qaïda visaient à terroriser l'Occident, ceux de l'Etat islamique cherchent aussi à séduire, à recruter. Mais la réalité, c'est qu'il y a bien une guerre en Syrie et en Irak et que John Cantlie vit sous la menace. Le journaliste avait été kidnappé en même temps que son confrère James Foley, décapité en août dernier.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'otage John Cantlie apparaît dans une vidéo de propagande des jihadistes de l\'Etat islamique, diffusée le 27 octobre sur internet.
L'otage John Cantlie apparaît dans une vidéo de propagande des jihadistes de l'Etat islamique, diffusée le 27 octobre sur internet. (YOUTUBE / AFP)