Syrie : le combat d'un jeune danseur au milieu d'un pays en guerre

En Syrie, malgré la guerre la vie continue au milieu des ruines. France 2 vous montre le combat d'un jeune danseur syrien professionnel. La danse est devenue pour lui une forme de résistance contre l'oppression et les jihadistes de l'État islamique.

Voir la vidéo
France 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Une arabesque au milieu des ruines. Ici à Damas (Syrie), Ahmad Joudeh n'a jamais cessé de danser. Il était en deuxième année de conservatoire lorsque la guerre a éclaté. Danser, c'est sa façon à lui de résister. "Je me sens juste libre à l'intérieur de la prison", explique le jeune danseur Ahmad Joudeh. Son quartier est l'un des plus touchés par les bombardements. Cinq membres de sa famille sont morts dans les combats. Il aurait bien fui, mais il n'a pas assez d'argent pour partir. Pour survivre, il donne des cours de danse.

Une revanche sur l'obscurantisme

Danser c'est aussi déplaire à l'organisation État islamique. Ahmad le sait bien, lui qui reçoit quotidiennement des menaces. Très récemment, il est retourné à Palmyre, sa ville d'origine. Ici, pendant un an, le groupe État islamique a imposé ses règles. Dans le théâtre antique, à l'endroit même où Daech exécutait ses otages, il organise une chorégraphie, une sorte de revanche sur l'obscurantisme.

Le JT
Les autres sujets du JT