VIDEO. Dans les rues de Raqqa, le fief syrien de l'Etat islamique libéré des jihadistes

Raqqa, le fief de l'Etat islamique en Syrie, est tombé. L'alliance de milices arabes et kurdes a annoncé avoir chassé les jihadistes de la ville.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le drapeau des combattants de la coalition est fièrement planté, mardi 17 octobre, à Raqqa (Syrie), sur la place qui fut le haut lieu des atrocités de Daech. Le square Al-Naim (square du paradis, en arabe) fut durant trois ans le lieu des exécutions publiques et des parades militaires du groupe terroriste. Il est désormais aux mains des forces anti-Daech. Et s'il reste des poches de résistances, Raqqa est bel et bien sur le point d'être libérée du joug des jihadistes. "Daech l'avait rebaptisé 'le rond-point de l'enfer'. Désormais il est à nous", se réjouit une libératrice de la ville. 

Quatre mois de combats acharnés

Pour en arriver là, il aura fallu quatre mois de combats acharnés. Ces combats ont fait près de 3000 morts, dont un millier de civil, et laissent la ville entièrement dévastée. À l'assaut du stade et de l'hôpital, les dernières places fortes de l'EI, les combattants kurdes et arabes ont tiré leurs derniers coups de feu. Devant une défaite devenue imminente, certains jihadistes ont négocié leur départ en bus vers une autre zone tenue par l'organisation terroriste. D'autres ont préféré déposer les armes.

Leur reddition devant les caméras montre des hommes épuisés, blessés parfois, la mine défaite de ceux dont le destin est désormais incertain. Après Mossoul en juillet, les jihadistes perdent la ville qu'ils avaient érigée en capitale, le centre névralgique de nombreux attentats commis en Europe. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les Forces démocratiques syriennes dans les rues de Raqqa (Syrie), le 17 octobre 2017.
Les Forces démocratiques syriennes dans les rues de Raqqa (Syrie), le 17 octobre 2017. (ERIK DE CASTRO / REUTERS)