Syrie : 100 000 civils pris au piège à Raqqa

À Raqqa (Syrie), les habitants sont pris entre deux feux. Quelque 100 000 personnes sont bloquées dans la ville et plus de 170 000 ont été tuées.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Dans le centre-ville de Raqqa (Syrie), des bâtiments éventrés par les frappes de la coalition. L’offensive des forces démocratiques syriennes composées de combattants kurdes et arabes a débuté le 7 juin. En vingt jours, un quart de la capitale autoproclamée de Daech a été repris. Mais la progression devient plus lente. Daech mine des cadavres dans les rues ou lance des voitures bourrées d'explosifs.

Une bataille encore longue

Dans les quartiers libérés, des habitants en détresse qui ont réussi à fuir les combats au péril de leur vie. "Si les hommes de Daech nous avaient vus, ils nous auraient tous tués", raconte un père de famille. Selon l'ONU, 100 000 civils seraient encore pris au piège à Raqqa, menacés par Daech. Sur la route de Raqqa, des renforts rejoignent la zone de combat. La bataille pour libérer la ville va durer des semaines encore, voire des mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une fillette dans un camp de réfugiés établi près du village de Ain Issa, dans le nord de la Syrie, le 10 juin 2017. 
Une fillette dans un camp de réfugiés établi près du village de Ain Issa, dans le nord de la Syrie, le 10 juin 2017.  (DELIL SOULEIMAN / AFP)