Les forces irakiennes annoncent entrer pour la première fois dans l'ouest de Mossoul, dernier grand bastion de l'Etat islamique dans le pays

Un responsable de l'armée a indiqué vendredi que l'aéroport de la ville, aux mains des jihadistes, était désormais "totalement libéré".

Un véhicule américain surveille la progression de l\'armée irakienne aux abords de l\'aéroport désaffecté de Mossoul, dernier grand bastion de l\'organisation Etat islamique en Irak, le 24 février 2017.
Un véhicule américain surveille la progression de l'armée irakienne aux abords de l'aéroport désaffecté de Mossoul, dernier grand bastion de l'organisation Etat islamique en Irak, le 24 février 2017. (AHMAD AL-RUBAYE / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'était l'une des portes d'entrée stratégique de la ville. L'aéroport désaffecté de Mossoul, dernier grand bastion de l'organisation Etat islamique en Irak, a été "totalement libéré" vendredi 24 février au matin, a annoncé un commandant en charge de l'assaut. Une victoire qui a permis aux forces irakiennes de pénétrer pour la première fois dans l'ouest de la ville, quatre mois après le début de l'offensive.

Un lieutenant au sein des unités d'élite du contre-terrorisme (CTS), a affirmé que ses hommes avaient repris une base militaire et un village au sud-ouest de Mossoul et pénétré dans un quartier résidentiel de la deuxième ville d'Irak, dont l'organisation terroriste s'était emparé en 2014.

Plusieurs villages déjà libérés

Après avoir annoncé fin janvier la "libération" de partie orientale de Mossoul, les forces irakiennes ont lancé dimanche une opération pour reprendre la partie ouest de la ville, coupée en deux par le fleuve Tigre.

Depuis, elles ont progressé et se sont emparées de plusieurs villages et zones désertes. Vendredi, des commandants ont confirmé que les forces gouvernementales contrôlaient totalement l'aéroport de Mossoul, situé à la périphérie sud-ouest de la ville.