Ce que l'on sait du piratage de la chaîne TV5 Monde par des individus se réclamant du groupe Etat islamique

Ceux-ci ont posté des contenus de propagande sur la page Facebook de la chaîne, dont les programmes ont été perturbés.

La page Facebook de TV5 Monde, piratée par des individus se réclamant de l'organisation Etat islamique, mercredi 8 avril 2015.
La page Facebook de TV5 Monde, piratée par des individus se réclamant de l'organisation Etat islamique, mercredi 8 avril 2015. (TV5 MONDE / FACEBOOK)

Mis à jour le , publié le

Stupeur à TV5 Monde. La chaîne publique francophone internationale a été victime, mercredi 8 avril dans la soirée, d'une importante attaque informatique menée par des militants islamistes se revendiquant de l'organisation Etat islamique (EI). Son directeur général, Yves Bigot, l'a confirmé peu après minuit. 

"Nous ne sommes plus en état d'émettre aucune de nos chaînes. Nos sites et nos réseaux sociaux ne sont plus sous notre contrôle et ils affichent tous des revendications de l'Etat islamique", a-t-il indiqué.

Combien de temps a duré l'attaque ?

"L'attaque a commencé peu après 22 heures sur les réseaux sociaux, et très vite, notre système informatique interne est tombé, comme toutes nos antennes mondiales", a précisé Hélène Zemmour, directrice du numérique de TV5 Monde, contactée par francetv info. 

Après près de deux heures, les équipes de la chaîne ont pu reprendre la main sur la page Facebook, le compte Twitter et le site mobile de TV5 Monde. Le site internet reste toujours indisponible jeudi matin. Quant aux émissions de la chaîne, "on commence à pouvoir réémettre un programme sur un certain nombre de zones",  a indiqué Yves Bigot très tôt jeudi 9 avril.

Rapidement, les équipes de la chaîne ont averti de la situation sur Twitter. 

Quels messages de propagande ont été postés ?

Les pirates ont posté sur le compte Facebook de TV5 Monde des documents présentés comme des pièces d'identité et des CV de proches de militaires français impliqués dans les opérations contre l'EI.

Ils avaient joint des messages d'accompagnement à ces documents. "Soldats de France, tenez-vous à l'écart de l'Etat islamique ! Vous avez la chance de sauver vos familles, profitez-en", pouvait-on lire. "Au nom d'Allah le tout Clément, le très Miséricordieux, le CyberCaliphate continue à mener son cyberjihad contre les ennemis de l'Etat islamique", ajoutait le texte.

Le message accusait le président français, François Hollande, d'avoir commis "une faute impardonnable" en menant "une guerre qui ne sert à rien". "C'est pour ça que les Français ont reçu les cadeaux de janvier à Charlie Hebdo et à l'Hyper Cacher", ajoutaient les pirates, en référence aux attentats sanglants contre l'hebdomadaire satirique et le magasin, qui avaient fait 17 morts entre le 7 et le 9 janvier à Paris.

Quels dégâts ont été causés ?

Hélène Zemmour évoque une "attaque historique, jamais vue en trente ans". Elle ajoute que le rétablissement de la situation est rendu très difficile par le fait que les pirates se soient attaqués au système interne de la chaîne.

"Nos systèmes ont été extrêmement détériorés" par cette attaque "d'une puissance inouïe" et le retour à la normale "va prendre des heures, voire des jours", a précisé Yves Bigot. Chaîne internationale de télévision francophone basée à Paris, TV5 Monde est reçue dans plus de 200 pays et territoires dans le monde. 

Y a-t-il eu des précédents ?

A l'automne dernier, plusieurs comptes du commandement militaire américain avaient été détournés par des pirates qui utilisaient déjà des bannières "CyberCaliphate", rappelle 20 Minutes. "En janvier, tout juste après Charlie Hebdo, 19 000 sites francophones avaient également été touchés et le journal Le Monde avait été attaqué par des hackers pro-Assad."