L'Iran frappé par le terrorisme

Ce mercredi 7 juin au matin, le groupe État islamique a aussi revendiqué deux attentats à Téhéran et dans sa région. L'Iran était menacé depuis plusieurs mois par l'organisation jihadiste. Des lieux symboliques ont été visés : le Parlement et le mausolée de l'imam Khomeini. 

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des tirs au Parlement de Téhéran en plein centre de la capitale iranienne. Quatre assaillants se sont introduits dans ce bâtiment pyramidal vers 10 heures ce mercredi 7 juin, et ont ouvert le feu. Sur plusieurs photos, on voit des hommes en armes aux fenêtres. Terroristes ou forces spéciales, difficile de le distinguer, la situation est longtemps restée confuse. La télévision d'État indique que l'assaut vient de s'achever. Les quatre terroristes auraient été abattus.

Au moins deux morts et plusieurs dizaines de blessés au Parlement

De nombreux députés se trouvent toujours à l'intérieur du Parlement. Les portes ont été verrouillées. Un important dispositif policier a été déployé. On dénombrerait au moins deux morts et plusieurs dizaines de blessés au Parlement. Une attaque dans un lieu symbolique, l'un des centres du pouvoir iranien. Au même moment, à une vingtaine de kilomètres, une attaque simultanée frappe le mausolée de l'imam Khomeini, le père de la révolution islamique. Là aussi, plusieurs terroristes ont ouvert le feu. Une femme kamikaze se serait fait exploser. Ici, le bilan serait de deux victimes et plusieurs blessés. Ces attentats sont exceptionnels en Iran, pays ultra-sécurisé. Ils ont été revendiqués par Daech.

Le JT
Les autres sujets du JT
De la fumée se dégage du Parlement d\'Iran, mercredi 7 juin 2017 à Téhéran, pendant l\'attaque revendiquée par la suite par le groupe Etat islamique.
De la fumée se dégage du Parlement d'Iran, mercredi 7 juin 2017 à Téhéran, pendant l'attaque revendiquée par la suite par le groupe Etat islamique. (REUTERS)