L'Etat islamique disposerait de camps d'entraînement en Europe

Un rapport de l'agence Europol affirme que le groupe terroriste a réussi à "européaniser" le recrutement et l'entraînement de ses jihadistes.

Une image de propagande montrant des combattants du groupe Etat islamique à Raqqa, en Syrie, le 19 novembre 2015. 
Une image de propagande montrant des combattants du groupe Etat islamique à Raqqa, en Syrie, le 19 novembre 2015.  (MAXPPP)

Mis à jour le , publié le

Le groupe Etat islamique dispose d'une "nouvelle capacité de combat pour effectuer une campagne d'attaques de grande ampleur" en Europe. Selon un rapport de l'agence Europol, rendu public lundi 25 janvier et cité par Le Figarol'organisation terroriste est parvenue à "européaniser" le recrutement, l'entraînement voire le commandement des jihadistes.

L'EI disposerait de plusieurs "camps de taille modeste, dans l'Union européenne et dans les Balkans" afin d'entraîner les jihadistes au combat ou aux interrogatoires des autorités, expliquer les experts des 28 polices criminelles de l'Union européenne. L'organisation recruteraient par ailleurs en priorité des jihadistes européens, qui "connaissent depuis longtemps le terrain et leur cible", précise Le Figaro.

"L'Europe doit se préparer au pire"

Europol affirme par ailleurs que l'Etat islamique a "mis sur pied un commandement de l'action extérieur". Si les responsables fixent la stratégie du groupe terroriste depuis la Syrie, la coordination est effectuée sur place par des combattants locaux, qui bénéficient d'une certaine "liberté tactique".

Cette tactique "rend encore plus difficile la détection des projets et l'idenfification précoce des personnes impliquées", souligne Europol. "L'escalade de la violence et le recours à des attaques massives pourraient être le chapitre suivant dans la stratégie de l'État islamique, met en garde l'organisation policière. L'Europe doit se préparer à l'imprévu."