Irak : l'Etat islamique revendique un attentat suicide qui a fait au moins 47 morts

Un kamikaze a fait exploser un camion piégé au niveau d'un checkpoint aux abords de la ville de Hilla au sud de Bagdad. 

Les restes d'un camion explosé par un kamikaze au niveau d'un checkpoint aux abords de la ville de Hilla, au sud de Bagdad, en Irak, le 6 mars 2016..
Les restes d'un camion explosé par un kamikaze au niveau d'un checkpoint aux abords de la ville de Hilla, au sud de Bagdad, en Irak, le 6 mars 2016.. (ALAA AL-MARJANI / REUTERS)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est le bilan le plus lourd, depuis le début de l'année, pour un attentat au véhicule piégé en Irak. Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué un attentat suicide ayant fait au moins 47 morts dimanche 6 mars au sud de Bagdad.

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, l'EI a affirmé qu'un kamikaze, présenté comme Abou Islam al-Ansari, avait fait exploser un camion piégé au niveau d'un checkpoint aux abords de la ville de Hilla.

"Le pire est encore à venir"

Selon un médecin à l'hôpital de Hilla, 20 membres des forces de sécurité figurent parmi les 47 personnes tuées dans cet attentat qui a également fait au moins 72 blessées.

"Les 'Rafida' (terme péjoratif désignant les musulmans chiites) doivent comprendre que la bataille ne fait que commencer et que le pire est encore à venir", affirme le communiqué. L'EI, organisation extrémiste sunnite, multiplie les attaques contre les chiites qu'elle considère comme des hérétiques.