Irak : Daech interdit le football

Le journaliste Jérémie Berlioux et le photographe Sebastian Castelier ont enquêté sur le combat mené par Daech contre le foot à Rabia, en Irak.

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Quand les djihadistes sont entrés dans la ville de Rabia, l’un de leurs premiers décrets a été d’interdire le football. Selon le journaliste de France Football Jérémie Berlioux, ils ont même « menacé de bastonnade voire de mort quiconque serait pris en train de jouer ». Mais pourquoi le foot serait un péché ? Jérémie Berlioux explique : « ils considèrent que c’est un produit de la décadence occidentale. Il peut amener à la débauche, à la beuverie ».

al-Baghdadi, le « Lionel Messi » de son école

Et le journaliste de poursuivre : « certaines équipes incarnent encore plus cette décadence. Le PSG est vraiment considéré comme l’ennemi, parce que c’est l’équipe de Paris, c’est un club français. La France, c’est l’un des grands ennemis de ces djihadistes ». Le comble ? Le chef de Daech Abou Bakr al-Baghdadi jouait au foot lorsqu’il était à l’école coranique, considéré par ses camarades comme le « Lionel Messi » de l’école…

Quand les djihadistes sont entrés dans la ville de Rabia, l’un de leurs premiers décrets a été d’interdire le football.
Quand les djihadistes sont entrés dans la ville de Rabia, l’un de leurs premiers décrets a été d’interdire le football. (FRANCEINFO)