Guerre contre Daech : les jihadistes ont perdu toutes leurs positions syriennes

L'État islamique a perdu toutes ses positions en Syrie. Boukamal est la dernière ville a avoir été reprise mercredi 8 novembre par les forces de la coalition.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ils fêtent leur victoire : la chute du dernier bourg aux mains du groupe État islamique. Les soldats arborent leur drapeau, celui du Hezbollah, allié au régime de Damas. La ville de Boukamal (Syrie) est tombée après d'âpres combats en lisière du désert. Toute une zone qui, depuis trois ans, vivait sous le joug islamiste. Et cette fois, les jihadistes n'ont pas pu s'enfuir de l'autre côté de la frontière irakienne, car l'assaut était coordonné avec les forces voisines pour prendre en étau les islamistes.

La menace terroriste perdure malgré la victoire contre Daech

En 2014, le groupe État islamique occupait 70% du territoire syrien. Aujourd'hui, il ne reste plus que quelques zones désertiques autour de Boukamal et deux quartiers à la périphérie de Damas. Daech a pratiquement perdu tout territoire, mais la menace terroriste n'a pas disparu. C'est ce qu'a souligné le président Emmanuel Macron, en visite auprès des 700 militaires français sur la base d'Abu Dhabi ce jeudi 9 novembre, aux Émirats arabes unis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Capture d\'une vidéo diffusée par un média contrôlé par le régime syrien, montrant les forces pro-régime combattant à la frontière irako-syrienne, le 8 novembre 2017. 
Capture d'une vidéo diffusée par un média contrôlé par le régime syrien, montrant les forces pro-régime combattant à la frontière irako-syrienne, le 8 novembre 2017.  (AP / SIPA)