Liban : dans un camp de réfugiés, des enfants filment pour oublier la guerre

Dans le camp de réfugiés de Chatila au Liban, une ONG belge permet aux enfants de réaliser des films pour leur oublier l'horreur de la guerre qu'ils fuient.

Voir la vidéo
Franceinfo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Au Liban, dans le camp de réfugiés de Chatila, il est possible pour les enfants de passer derrière la caméra pour raconter une histoire et tenter oublier la guerre en Syrie. Moustapha a 11 ans et sa famille a fui l'État islamique. "Quand je serai grand, j'espère devenir un vrai vidéaste, un journaliste comme vous, pour pouvoir enseigner aux enfants à utiliser une caméra", explique le jeune garçon. Certains réalisent des films tandis que d'autres se sentent pousser des ailes.

6 courts-métrages ont été réalisés

"Quand je chante, je me sens aimée comme une vedette", explique une petite fille. Grâce à une ONG belge, six courts-métrages ont été réalisés. Ils seront incorporés à un documentaire sur la vraie vie sur le camp de Chatila où s'entassent des milliers de réfugiés palestiniens et syriens.