Un Palestinien de 21 ans est enterré après avoir été tué lors d'un raid aérien à Rafah, dans la bande de Gaza, le 20 juin 2012.
Un Palestinien de 21 ans est enterré après avoir été tué lors d'un raid aérien à Rafah, dans la bande de Gaza, le 20 juin 2012. (SAID KHATIB / AFP)

La branche armée du Hamas a annoncé mercredi qu'elle acceptait une trêve avec Israël négociée par l'Egypte, après trois jours de violences meurtrières dans la bande de Gaza et ses alentours.

Celles-ci ont entraîné la mort de huit Palestiniens victimes de raids aériens israéliens, tandis que sur la même période plus de 75 roquettes ont été tirées de Gaza sur le sud d'Israël, dont l'une a blessé quatre gardes-frontières mardi soir.

"En réaction aux efforts égyptiens pour tenter de faire cesser l'attaque contre notre peuple, nous les Brigades al-Qassam et toutes les factions de la résistance, déclarons notre engagement à cesser cette série d'affrontements du moment qu'(Israël) s'engage à cesser ses crimes", ont indiqué les brigades Brigades Ezzedine al-Qassam.