Le dessinateur français Charb "recherché" par Al-Qaïda

Dans son magazine en anglais, Al-Qaïda dans la péninsule arabique énumère onze personnalités publiques "recherchées mortes ou vives pour crimes contre l'islam".

Extrait du magasine "Inspire" publié par Al-Qaïda, dans lequel le dessinateur français Stéphane Charbonnier (Charb) est "recherché pour crimes contre l'islam".
Extrait du magasine "Inspire" publié par Al-Qaïda, dans lequel le dessinateur français Stéphane Charbonnier (Charb) est "recherché pour crimes contre l'islam". (MEMRI JTTM)

Mis à jour le , publié le

C'est un magazine où Al-Qaïda apprend à ses militants à incendier des voitures en stationnement ou à provoquer des accidents de la circulation, entre autres. Mis en ligne en anglais sur des sites internet islamistes, Inspire énumère dans sa dernière édition onze personnalités publiques en Occident, "recherchées mortes ou vives pour crimes contre l'islam", comme le rapporte Slate. Auteur de caricatures de Mahomet dans Charlie Hebdo, le dessinateur français Stéphane Charbonnier ("Charb") est cité dans la liste.

Figurent également l'écrivain britannique Salman Rushdie, dont le roman Les Versets sataniques avait valu à son auteur une fatwa pour blasphème, ainsi que l'extrémiste de droite néerlandais Geert Wilders et le pasteur américain Terry Jones, qui avait publiquement brûlé des exemplaires du Coran. 

Al-Qaïda demande le retrait de la France du Mali

Attribué à Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), la branche la plus active d'Al-Qaïda, le magazine en anglais ajoute en guise de slogan qu'"une balle par jour maintient les infidèles à distance", avec un montage de Terry Jones touché par une balle de revolver en pleine tête. 

Aqpa conseille dans un éditorial à la France de cesser son intervention militaire au Mali, invoquant l'expérience des Etats-Unis en Afghanistan et en Irak, où, selon l'organisation, les Américains se sont "mordu les doigts de regrets".