Le Qatar attaque Florian Philippot pour diffamation

Le vice-président du FN a à plusieurs reprises accusé l'émirat du Golfe de financer le terrorisme.

Le vice-président du Front national Florian Philippot, le 16 janvier 2015 à Nanterre (Hauts-de-Seine).
Le vice-président du Front national Florian Philippot, le 16 janvier 2015 à Nanterre (Hauts-de-Seine). (CITIZENSIDE / JALLAL SEDDIKI / AFP)

Mis à jour le , publié le

Selon Le Figaro, qui révèle l'information dimanche 31 mai, une telle procédure est "rarissime". Le Qatar a déposé plainte pour diffamation contre Florian Philippot le 9 mars, en raison de propos répétés accusant l'émirat du Golfe de financer le terrorisme. Un juge d'instruction du tribunal de Nanterre (Hauts-de-Seine) aurait déjà été désigné, et les avocats Jean-Pierre Mignard et Francis Szpiner, respectivement proches de François Hollande et de Jacques Chirac, défendront les intérêts du Qatar.

Deux interventions médiatiques du vice-président du FN seraient particulièrement visées. Dans la première, datant du 9 janvier, il accuse au micro de Radio Classique "une grande partie du système français, c'est-à-dire des élites", d'être "corrompue par une relation incestueuse (…) avec le Qatar et avec l'Arabie saoudite", ajoutant que "ces pays financent l'islamisme qui tue". Dans la seconde intervention, il indique, dix jours plus tard, sur le plateau de BFMTV, qu'il existe "pléthore" de "preuves" de ce financement.

"Des accusations xénophobes"

Interrogé par Le Figaro, Jean-Pierre Mignard indique que "les accusations de Florian Philippot reposent sur la xénophobie la plus totale". La plainte "aboutira à un procès qui démontrera que les accusations contre le Qatar sont infondées", renchérit Francis Szpiner. Dans un tweet, le principal intéressé n'a en tout cas pas tenu à calmer le jeu.