Israël : une découverte archéologique relance les recherches autour de la ville de Bethsaïda, "un trésor biblique"

En Israël, près du lac de Tibériade, des archéologues ont découvert un site de l’époque romaine qui pourrait correspondre à Bethsaïda, un village d'apôtres. Les certitudes d'une partie de l’histoire biblique pourraient s'en trouver bouleversées. 

Avec son équipe d’étudiants, Morderaï Aviam cherche un trésor biblique : le village de Bethsaïda en Israël.
Avec son équipe d’étudiants, Morderaï Aviam cherche un trésor biblique : le village de Bethsaïda en Israël. (EITAN SIMANOR / ROBERT HARDING PREMIUM)
avatar
Edité par Clément GuerrefranceinfoEtienne MoninRadio France

Mis à jour le
publié le

En Israël, une équipe d’archéologues américano-israëlienne a découvert près du lac de Tibériade, un site romain qui pourrait correspondre au village dans lequel trois apôtres ont vécu, parmi lesquels Pierre. Cette découverte, dévoilée lundi 14 août, relancerait les hypothèses portant sur le village de Bethsaïda, pourtant déjà localisé il y a plusieurs années à proximité de ce site.

À la recherche d'un trésor biblique

L'archéologue Morderaï Aviam tient entre ses mains une petite pièce couleur argent. Elle date de l'empereur Néron, "de l'an 65 ou 66, c'était 30 ans après le passage de Jésus, de Pierre ou de Philippe", explique fièrement le chercheur du Kinneret College. Selon lui, cette pièce est un indice. Elle vient en effet d’un site de fouilles, grand comme une petite piscine, plaqué contre le lac de Tibériade, près des panneaux qui indiquent encore l’existence de mines dans ce périmètre.

Les restes romains sont une bonne piste

Morderaï Aviam

à franceinfo

C'est à cet endroit que Morderaï Aviam et son équipe d’étudiants cherchent un trésor biblique. Le village de Bethsaïda, dans lequel trois apôtres, Pierre, André et Philippe, ont vécu selon Évangile de Jean. Les restes romains sont une bonne piste, explique Morderaï Aviam : "On a réussi à établir une connexion entre ces restes et ce qui a été écrit par Josèphe Flavius (un historiographe romain) sur la construction d'une ville romaine sur Bethsaïda par le roi Philippe Hérode autour de 30 ans après Jésus-Christ".

Une découverte "plus historique que religieuse"

Cette découverte relance la course aux hypothèses. La ville de Bethsaïda a déjà été identifiée par un autre archéologue, à 2 km de-là. Cette découverte avait été soutenue par les autorités israéliennes qui ont installé des panneaux touristiques avec le nom du village des apôtres.

Pour autant, même si le site est un jour unanimement identifié il ne deviendra pas un lieu de pèlerinage religieux, estime le père Eugenio Alliata, spécialiste de archéologie chrétienne : "On ne peut pas créer des lieux de pèlerinage à partir de rien". Pour ce chercheur, les lieux de pèlerinage sont toujours des lieux traditionnels. Ainsi, Eugenio Alliata pense que Capharnaüm restera le lieu de pèlerinage dans la zone même si, "il sera intéressant aussi de visiter Bethsaïda du point de vue de la connaissance".

Au final, selon ce spécialiste de l'archéologie chrétienne, la valeur de cette découverte est plus historique que religieuse. D'ailleurs, la maison de Pierre existe déjà à côté à Capharnaüm.

En Israël les archéologues cherchent la ville biblique de Bethsaïda, reportage d'Etienne Monin
--'--
--'--