Emmanuel Macron et Benyamin Netanyahou commémorent ensemble le 75e anniversaire de la rafle du Vel' d'Hiv

Au cours de la cérémonie de commémoration du 75e anniversaire de la rafle du Vel' d'Hiv, où Benyamin Netanyahou était convié, Emmanuel Macron a évoqué sans détour la responsabilité de la France, comme l'avait déjà fait Jacques Chirac.

avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le visage très ému, Emmanuel Macron se recueille sur les lieux du Vel' d'Hiv, là même où, il y a 75 ans, plus de 13 000 juifs ont été arrêtés puis déportés. Accompagné de Serge Klarsfeld, le chef de l'État s'engage dans le jardin du souvenir, où sont gravés les noms des enfants victimes de la rafle. Au square de martyrs, le président de la République accueille ensuite le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou. Jamais un chef de gouvernement de l'État hébreu n'avait été convié à cette commémoration.

Dans la continuité de Jacques Chirac

La rafle du Vel' d'Hiv reste un sujet très sensible. Il aura fallu attendre 1995 pour que Jacques Chirac reconnaisse la responsabilité de l'État français dans la déportation des juifs. Aujourd'hui, Emmanuel Macron s'inscrit dans cette continuité sans la moindre ambiguïté. Emmanuel Macron et Benyamin Netanyahou se rendront ensuite à l'Élysée pour évoquer les sujets diplomatiques, le conflit israélo-palestinien et la question syrienne, notamment.

Le JT
Les autres sujets du JT
Benyamin Nétanyahou et Emmanuel Macron, le 16 juillet 2017.
Benyamin Nétanyahou et Emmanuel Macron, le 16 juillet 2017. (KAMIL ZIHNIOGLU / POOL)