Bethléem : l’hôtel qui avait la pire vue du monde

La pire vue du monde… un slogan commercial marque de fabrique d’un hôtel de Bethléem.

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les chambres donnent sur un mur de séparation entre Israël et les territoires palestiniens. Un concept que l’on doit à Banksy, le célèbre roi du Street Art connu pour son anonymat. L’artiste a lui-même décoré les chambres. Au menu déco : bataille de polochons entre un soldat israélien et un manifestant palestinien, caméras de surveillance en trompe-l’œil ou ballons d’eau ressemblant à ceux installés sur les maisons palestiniennes.

Faire réfléchir le client

Wisam Salsaa est le propriétaire du « Walled Off Hotel » en question. Il explique : « Cela va être une sacrée expérience pour les clients de ressentir la même sensation que les habitants de Bethléem, cette impression d’être emprisonné entre quatre murs ». Objectif de l’artiste : faire réfléchir sur la portée de ce mur. Son hôtel n’est qu’à quatre mètres de la barrière construite en 2002 et qui, à terme, fera 712 kms de long. En plus des neuf chambres, on y trouvera également à l’intérieur un musée.

La pire vue du monde… un slogan commercial marque de fabrique d’un hôtel de Bethléem.
La pire vue du monde… un slogan commercial marque de fabrique d’un hôtel de Bethléem. (FRANCEINFO)