1917 : la fin de l'Empire ottoman et le début des conflits au Moyen-Orient

Il y a un siècle, les accords Sykes-Picot ont dépecé l'Empire ottoman et le Proche-Orient en plusieurs zones d'influence au profit de la France et du Royaume-Uni.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le 29 juin 2014, les combattants de Daech franchissent la frontière entre l'Irak et la Syrie. Ils veulent regrouper la communauté musulmane et montrer au monde entier que les frontières du Moyen-Orient héritées du passé colonial de la région n'existent plus. En 1917, dominait encore l'Empire ottoman, de l'Arabie à la Méditerranée, des terres immenses sous la férule turque. Mais le sultan a fait le mauvais choix en s'alliant aux troupes du Kayser. Intolérable pour l'Angleterre et la France. Les deux puissances alliées de la Première Guerre mondiale vont jouer sur la révolte des populations arabes contre les Turcs.

Les Arabes floués

Révoltes arabes et effondrement de l'armée turque entraînent le dépeçage de l'Empire ottoman. Les diplomates Mark Sykes et François-Georges Picot s'en chargent. Syrie et Liban passent sous influence française, Irak et Jordanie sous influence britannique. Les populations arabes se sentent flouées, d'autant que la Grande-Bretagne, sous la poussée du mouvement sioniste, décide de créer un foyer juif en Palestine, prémisse du futur État d'Israël. Le Moyen-Orient, carrefour entre l'Orient et l'Occident, est aussi fortement déstabilisé par les premières découvertes de pétrole. Depuis, coups d'État, révoltes et conflits n'ont jamais cessé.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'acteur égyptien Omar Sharif dans \"Lawrence d\'Arabie\", en 1962.
L'acteur égyptien Omar Sharif dans "Lawrence d'Arabie", en 1962. ( AFP )