Cinquante Israéliens refusent de faire l'armée pour protester contre "l'occupation" des territoires palestiniens

Ils ont publié une lettre ouverte au Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Une brigade de l'armée israélienne à l'entrainement, le 23 janvier 2014.
Une brigade de l'armée israélienne à l'entrainement, le 23 janvier 2014. (JAN-UWE RONNEBURGER / DPA / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ils ne cautionnent pas "l'occupation des territoires palestiniens".  Un groupe de 50 jeunes Israéliens a publié une lettre ouverte au Premier ministre Benjamin Netanyahu, expliquant qu'ils refusaient d'effectuer leur service militaire, obligatoire en Israël, sous peine de prison ferme.

"Notre opposition à l'occupation des territoires palestiniens par l'armée israélienne constitue la principale raison de notre refus de servir", indique la lettre, publiée samedi 8 mars, sur la page Facebook de l'organisation pacifiste d'extrême-gauche "Yesh Gvul" [il y a une limite en hébreu].

Les signataires dénoncent "les violations des droits de l'Homme" en Cisjordanie, les "exécutions, la construction de colonies, les détentions administratives [de Palestiniens], la torture, les punitions collectives et une répartition injuste de l'eau et de l'électricité". Et d'expliciter : "Tout service militaire perpétue la situation actuelle, et de ce fait nous ne pouvons prendre part à un système qui se livre à de tels actes."