À Téhéran, l'ambassade américaine est figée en 1979

Trente-cinq ans après l'attaque de l'ambassade américaine à Téhéran, en Iran, où cinquante diplomates ont été pris en otage par les partisans de l'ayatollah Khomeini, France 2 a pu pénétrer dans ce lieu, devenu un sanctuaire pour les Gardiens de la révolution.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Depuis trente-cinq ans, c'est un endroit complètement fermé au public. Au cœur de Téhéran, l'ancienne ambassade des États-Unis, lieu d'une historique prise d'otages en 1979, est un sanctuaire. Pour le régime des mollahs, c'est le symbole de la victoire sur l'Amérique.

Exceptionnellement, France 2 a eu l'autorisation d'entrer dans le bâtiment. L'endroit est sous la responsabilité des Gardiens de la révolution, la frange la plus conservatrice du régime. Un guide, qui préfère rester anonyme pour des raisons de sécurité, présente le bâtiment. À l'intérieur, une pièce où se rejoignaient les espions de la CIA via une porte blindée, avec un code secret qui n'a pas changé.

Otages pendant plus d'un an

Derrière cette porte, presque rien n'a été modifié depuis 1979. Comme la statue de cire du dernier ambassadeur américain, le temps semble s'être figé. Il y a trente-cinq ans, le 4 novembre 1979, les étudiants partisans de l'ayatollah Khomeini, tout juste arrivé au pouvoir, avaient envahi les lieux pour dénoncer le soutien des États-Unis au shah d'Iran, le dernier monarque de la dynastie des Pahlavi poussé à l'exil. Cinquante diplomates sont pris en otage, ils le resteront pendant 444 jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
(FRANCE 2)